Top
Solinnen / Article mis en avant  / Solinnen vous souhaite une excellente année 2021 !

Solinnen vous souhaite une excellente année 2021 !

Cette année fut très particulière ! La crise sanitaire a fait de nombreux dommages globaux, tant humains, qu’au niveau de l’économie. Toutefois, les bureaux d’études environnementaux ont noté une augmentation de leur activité, en ligne avec la prise de conscience forte et continue des entreprises qu’il faut agir, et l’action conjointe des pouvoirs publics. Ainsi, notre équipe n’a pas ralenti une seconde en 2020 : nous sommes témoins, et acteurs à notre niveau, de cette dynamique environnementale indispensable, et qui nous semble maintenant pérenne. Pour répondre à cette demande, nous avons pu recruter notre stagiaire Aurore qui a accepté de se joindre à notre équipe ! et nous sommes encore en recrutement.

 

De nombreux articles font l’éloge de la réduction des pollutions environnementales grâce au confinement – certains disent même qu’il faudrait un COVID chaque année pour tenir les objectifs mondiaux de réduction de GES… afin d’illustrer l’ampleur de la tâche à accomplir.

On peut citer entre autres : une réduction des émissions mondiales de CO2 et de la pollution sonore, le retour des animaux sauvages dans des zones qu’ils avaient désertées, un air plus respirable dans les grandes villes (moins de circulation donc moins d’embouteillages), une consommation plus raisonnée (moins et mieux)… Sans compter des bénéfices allant au-delà de l’environnement, comme ceux apportés par l’avènement des consultations médicales en vidéo, et la pratique élargie du télétravail quand il est possible.

Certains de ces effets positifs ne seront que temporaires. D’autres perdureront, nous en sommes persuadés !

 

À l’inverse, plusieurs contraintes associées au confinement ont pu être décelées. Certaines sont évidentes, comme l’effet sur la santé lié au stress et l’enfermement, la détresse socio-économique, les difficultés à conserver ou à renouer des relations professionnelles ou commerciales, une précarité accentuée des travailleurs indépendants, une détresse des personnes sans domicile, et l’atteinte sévère à tout ce qui fait notre culture et notre joie de vivre ensemble (dont les bars & restaurants)… De même, existe-t-il des effets néfastes sur l’environnement lié au confinement ? Nous les avons très peu lus dans les médias.

Il y a les effets directs évidents : la consommation des ressources pour produire et laver les masques, et pour produire les produits chimiques utilisés pour le gel, distribuer tout cela… et les déchets engendrés par ces masques en fin de vie (jetés dans certains cas dans la nature !). De façon moins directe, il y a l’augmentation de l’usage des écrans à domicile, à toute heure, provoquant une forte hausse du trafic internet et des impacts associés au numérique, l’augmentation des achats en ligne et de leur livraison au détriment d’achats faits auprès de boutiques (locales) où l’on va dans le cadre de sa vie de tous les jours, l’augmentation du chauffage des domiciles lié au télétravail… sans que les bureaux soient moins chauffés car il y a toujours quelques personnes qui s’y trouvent. D’autres, indirects, sont ce que l’on peut appeler l’effet rebond du confinement, notamment avec une reprise à la hausse des émissions de la Chine, la mise en place de plans massif de soutien aux secteurs pétroliers et gaziers au Canada ou encore l’abandon des plans de lutte contre le changement climatique en Pologne et en Tchéquie. Tous ces points ne sont pas anodins et peuvent représenter des impacts très importants qui ne sont quantifiables qu’avec l’aide de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV). Certains de ces effets seront également temporaires, mais il est primordial d’optimiser ceux qui seront définitifs, notamment associés au télétravail, qui va durer.

 

Dans un monde parfait (i.e. « éco-conçu »), les résultats d’études ACV de ces effets néfastes seraient pris en compte pour préparer au mieux « la suite », et minimiser les impacts néfastes.

 

En attendant ces résultats d’études, voici quelques pistes et recommandations de Solinnen que vous pouvez appliquer pour limiter « à coup sûr » vos impacts :

  • Nettoyez vos masques jetables après le premier usage, en même temps que votre linge : selon les publications, après 5 lavages, ces masques jetables lavés sont toujours plus efficaces qu’un masque en tissus lavable ;
  • Ne jetez pas vos masques n’importe où : pas dans la rue, ils finissent avec la pluie dans les rivières puis dans la mer et sont une nouvelle pollution très nocive pour l’environnement. Pas dans la poubelle jaune non plus : les centres de tri éliminent des bacs entiers d’emballage à recycler s’ils sont « infectés » par quelques masques !!! Vos masques ne seront pas recyclés par cette voie, et doivent être mis dans des sacs fermés dans la poubelle tout venant ;
  • Achetez de grandes bouteilles de gel, et remplissez vos petites avec quand elles sont vides (le bouchon se dévisse facilement pour les remplir) : cela réduira votre quantité d’emballages utilisés ;
  • Éteignez vos équipements numériques quand vous ne les utilisez pas pour une longue durée, et programmez vos mises en veille pour qu’elles se déclenchent « rapidement » : ça réduira votre consommation d’électricité ;
  • Portez une tenue appropriée à l’hiver en télétravail chez vous : un petit pull, un pantalon ou autre… cela vous incitera à régler le chauffage au minimum. Autrement dit, si vous êtes en tee-shirt et/ou en short et que vous chauffez, ce n’est pas un comportement environnementalement approprié et responsable en ce moment ;
  • N’utilisez la webcam que lorsque cela est nécessaire, et réduisez la qualité de l’image pour limiter le flux de données ;
  • Ne passez pas votre temps à visionner les mêmes vidéos (de chats !) sur YouTube (par exemple), toujours pour réduire les flux : préférez la sauvegarde avec jdownloader (par exemple) et regardez-les en local ;
  • Groupez vos commandes, cela réduira les impacts de la logistique !

 

Nous avions à cœur d’aborder ce thème pour notre dernier article de l’année 2020. N’hésitez pas à partager vos bonnes idées environnementales en commentaires !

 

Pour finir sur une note plus joyeuse, merci à tous ceux qui nous ont fait confiance cette année encore et continuent de travailler avec nous ! Nous sommes fiers de pouvoir jouer notre rôle, grâce à vous.

Nous vous souhaitons à tous d’agréables fêtes de fin d’année, de prendre soin de vos proches et d’être toujours attentifs à votre impact environnemental, à la fois dans votre milieu professionnel, mais également dans vos activités au quotidien ! Nous nous devons d’apprendre de cette année 2020, nous sommes convaincus que nous ne l’oublierons pas.

 

Dernière chose, pour les retardataires des cadeaux de Noël, n’hésitez pas à faire de nouveau un tour sur notre précédent article qui vous aidera à finaliser vos derniers achats.

Share
No Comments

Post a Comment