Top
Solinnen / Solinnen  / Solinnen s’intéresse à l’éco-conception de ses bureaux

Solinnen s’intéresse à l’éco-conception de ses bureaux

C’est durant son séminaire estival que Solinnen a pris le temps de se pencher sur son empreinte environnementale au quotidien et décider d’actions d’éco-conception pour s’améliorer.

Lors de cet atelier, plusieurs questions sont apparues : Dans quelle direction partir ? Quelles sont les priorités pour une réduction efficace ? Comment générer des idées ?  Comment ne pas oublier un axe de réflexion ?

Une méthode existe et répond à ces questions : la démarche d’éco-conception ! L’une des étapes les plus importantes (et intéressantes !)  de cette démarche est la génération d’idées ou brainstorming. Elle fait ainsi appel à l’imagination de chacun, sans jugement et de manière anonyme afin d’éviter toute censure que l’on s’instaure au quotidien et qui peut freiner notre créativité.

Sous l’animation de l’expert éco-conception de Solinnen, l’atelier s’est articulé autour de deux phases, l’une divergente composée d’un brainwriting et d’un brainstorming ; et l’autre convergente avec le choix et la hiérarchisation des pistes. La phase finale de l’atelier, permettant de le rendre véritablement utile, est la mise en place de plans d’action.

 

Dans un premier temps, Solinnen a choisi les thèmes prioritaires sur lesquels agir :

  • Le bureau : isolation, éclairage, eau, ergonomie, cuisine, déjeuner/pauses, déchets
  • Les outils software : emails, navigateur et recherches web, site web Solinnen, stockage cloud
  • Les outils hardware : consommation énergétique et fin de vie du matériel informatique

Les déplacements de Solinnen ont été cités, Solinnen étant très attentif sur ce point au quotidien (visite et réunions avec nos clients), il a été mis de côté pour cette première session. Ce point fait d’ailleurs déjà partie intégrante de notre démarche RSE.

 

À l’issue du brainwriting et du brainstorming, plus de 90 idées ont été générées par l’équipe !

 

Avant de passer à la hiérarchisation et la sélection des pistes, des critères de sélections ont été choisis. Cela a permis de prendre du recul et se mettre d’accord tous ensemble sur les compromis à adopter et les choix des pistes à conserver. L’ordre de priorité qui a été défini fut en premier lieu la dimension environnementale, puis la dimension sociale, pour finir par la dimension économique.

Une méthode de sélection reprenant ces trois critères a été mis en place. Un premier tri a été effectué et se décompose en 5 catégories :

  • Pistes non pertinentes actuellement (11)
  • Pistes avec effet négatif potentiel important (5)
  • Pistes à étudier (24), pistes réalisables avec coût à étudier (11)
  • Pistes réalisables au plus tôt (39)

Consignes d'éco-conception

 

Voici une sélection de nos idées que nous allons, ou avons déjà mis en place :

  • Se rapprocher le plus possible du zéro déchet (bureau, cuisine, café acheté en vrac, serviettes réutilisables …)
  • Isolation des fenêtres et optimisation de l’éclairage
  • Don des ordinateurs (et matériels informatiques) non utilisés à des associations
  • Valorisation du marc de café
  • Mise à disposition d’un panier de fruits BIO hebdomadaire
  • Suppression de toutes les veilles des appareils (imprimante, ordinateur, serveur, …)
  • Comptage de nos déchets chaque semaine pour suivi
  • Formation aux nouveaux arrivés des gestes éco-citoyens
  • Boîte à idées d’éco-conception des bureaux
  • Rédaction et affichage, dans chaque pièce des bureaux, de consignes des bonnes pratiques environnementales

Chacune de ces actions est ensuite gérée par un responsable volontaire dans le but d’engager une mise en place concrète d’ici la fin d’année 2019.

 

La première conclusion de cet exercice est que même une entreprise d’experts comme Solinnen peut toujours s’améliorer dans la réduction de ses impacts environnementaux !

La seconde conclusion est que cet exercice permet à la fois de faire un bilan complet de la situation, mais surtout d’impliquer l’équipe et souvent au-delà (voisins de copropriété, commerçants de quartier…). De plus une co-gestion de ces plans d’action entre métiers/fonctions (ex : l’informaticien avec le comptable par exemple !), permet d’instaurer des liens entre des personnes qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble. Ces moments de partage permettent de renforcer la cohésion d’une équipe et de parler de sujets qui seraient plus difficiles à aborder dans un autre contexte.

 

Et vous qu’avez-vous entrepris dans votre entreprise ou votre équipe ? Quels sont les autres thèmes selon vous sur lesquels nous devrions nous pencher l’année prochaine ?

N’hésitez pas à nous faire parvenir vos idées dans notre champ de commentaire.

Et si vous souhaitez que nous réalisions le même atelier dans votre entreprise, c’est tout à fait possible, pour ce faire, contactez-nous !

Share
No Comments

Post a Comment