Top
Solinnen / Conférences  / Enseignements du séminaire SCORELCA – la vision de Solinnen
ScoreLCA Workshop 2017

Enseignements du séminaire SCORELCA – la vision de Solinnen

Toute l’équipe de Solinnen basée en France était présente au séminaire du 16 mars 2017 organisé par SCORELCA. Ce séminaire a rassemblé 143 personnes dont des représentants des entreprises, des pouvoirs-publics, des cabinets de conseil et des universités… autour de la pratique des ACV. Cette journée fut rythmée, avec de nombreux échanges, tant par les temps de questions/réponses que par les moments d’échanges lors des pauses ; de nombreux participants auraient souhaité que ces moments se prolongent ! RDV dans 2 à 3 ans pour la prochaine journée SCORELCA !

Solinnen revient ici sur certaines thématiques, et relève des messages clés à retenir.

Sylvie Bénard, Directrice de l’Environnement de LVMH, a introduit cette journée en présentant les différentes actions environnementales au sein du groupe LVMH, leur logique ainsi que leurs applications. Elle a notamment conclu sur l’importance de la communication entre les acteurs (choix de l’information, niveau de détails, jargon), l’implication des acteurs (les personnes clef en interne, mais aussi les fournisseurs), et l’enjeu associé aux matières premières puisque nos activités dépendent (encore !) de ressources épuisables.

Les études clefs de SCORELCA présentées au cours du séminaire étaient les suivantes :

  • Le besoin initial de qualité de données pour l’ACV,
  • La définition et l’utilisation de données prospectives en ACV,
  • Le couplage ACV-SIG,
  • L’ACV comme outil d’évaluation au coeur de l’économie circulaire,
  • L’application pratique de la monétarisation à l’ACV,
  • L’analyse multicritère pour la prise de décision en ACV.

Les présentations ont été réalisées par les praticiens qui ont livré leurs travaux à SCORELCA, et étaient toutes suivies d’une intervention d’un membre de SCORELCA présentant l’application qu’il a déjà faite de l’étude, puis d’un échange avec la salle. Matthieu Orphelin, de l’ADEME, a présenté sa vision de l’économie circulaire et fourni des perspectives intéressantes sur le sujet !

L’ACV est un outil qui complète les outils « métier », cet outil supporte les forces, et comble certaines faiblesses, d’autres disciplines. L’approche d’ACV apporte une dimension supplémentaire utile à d’autres pratiques (architectes, thermiciens, géographes, concepteurs, comptables, stratèges et décideurs, chercheurs, communicants, juristes et avocats, législateurs, agriculteurs…) !

Les recommandations concernant l’utilisation de la prospective en ACV et l’application pratique de la monétarisation se sont déclinées selon le schéma en 4 étapes d’ISO 14040 : définition des objectifs et du champ de l’étude, inventaire du Cycle de Vie, évaluation des impacts et interprétation, ce qui marque que d’autres pratiques peuvent se glisser dans la structuration des études d’ACV, ce qui facilite les études conjointes !

L’ACV est également un excellent support aux dialogues entre disciplines. Les experts ACV peuvent se servir du jargon des autres disciplines en entreprise, et faciliter ainsi la communication de leurs résultats d’ACV. Les SIG apportent un bon exemple de moyen de communication de résultats d’ACV.

Un besoin de normalisation est, in fine, évident pour faciliter les pratiques des acteurs. Les normes sont en évolution continue, et de nombreuses thématiques traitées chez SCORELCA peuvent servir à alimenter la réflexion normative. L’intervention de l’AFNOR à la fin de cette journée a montré que des propositions issues des études pouvaient servir de base à une réflexion d’abord française, puis européenne ou internationale.

Partager

Poster un commentaire